Web entrepreneur – développez votre activité

Comment ajouter son site dans la Search Console pour le déclarer
Auteur : Marion
Date : 3 novembre 2022

Savoir comment ajouter son site internet dans la Google Search Console

Ajouter son site internet dans la Search Console vous permettra de déclarer votre site à Google et ainsi, bénéficier de nombreux avantages.

Vous avez créé un nouveau site internet et vous souhaitez pouvoir suivre l’évolution de votre site régulièrement pour mieux le gérer et prendre de nouvelles orientations ou des actions correctives si nécessaire.

Suivre la position et le nombre de clics sur vos pages web dans le moteur de recherche Google afin de déterminer les pages web les plus performantes. Avoir des informations précises sur les éléments pouvant bloquer votre site internet. Avoir un suivi sur les backlinks et le maillage interne de votre site. Partager les données du site internet avec d’autres intervenants, etc.

Une chose indispensable à faire pour le propriétaire d’un site internet est l’activation de la Google Search Console. Je vous propose de vous aider à connecter votre site à la Search Console. Suivez mon tutoriel pour mettre en place cet outil en validant une propriété en seulement quelques minutes.

Qu’est-ce que la Google Search Console ?

La Search Console est une interface web créée par Google pour aider les propriétaires de site internet, les experts en référencement, les administrateurs ou les développeurs web à mesurer les performances et le trafic web de celui-ci. Cette interface offre ainsi de nombreuses possibilités pour faire progresser son site web :

  • Donner l’autorisation à Google d’explorer votre site
  • Déclarer vos sitemaps
  • Gérer et suivre l’indexation ou la réindexation de votre contenu
  • Recevoir des alertes liées au fonctionnement
  • Corriger les problèmes de fonctionnement détectés par Google
  • Analyser les performances de vos pages web
  • Améliorer l’expérience utilisateur, ergonomie, AMP, etc.
  • Suivre les liens hypertextes du site internet
  • Permettre à d’autres personnes de consulter ou de gérer les données de votre site
Menu de la Google Search Console

Comme vous pouvez le constater, la Search Console offre des données très intéressantes sur un site internet et n’aura aucune incidence sur votre positionnement dans la recherche de Google. Cet outil étant gratuit, il serait bien dommage de s’en priver !

S’enregistrer sur la Search Console de Google

Avant de vous enregistrer sur la Search Console, il faudra posséder ou créer un compte utilisateur Google pour pouvoir bénéficier de ce service.

Créer un compte utilisateur Google

Ce compte vous permettra également de bénéficier des services de Google Analytics, des services de Google Ads, des services de Google Tag Manager. Il est possible d’utiliser votre compte personnel si vous en avez un ou de créer un nouveau compte qui sera uniquement dédié à l’activité liée à votre site internet surtout si vous ne voulez pas mélanger votre compte pro avec votre compte personnel.

Une fois votre compte Google en possession, vous pouvez accéder à l’interface de la Search Console par ce lien.

Comprendre les propriétés de site de la Google Search Console

Concrètement, une propriété de site représente votre site internet. Pour cela, il existe deux types de propriétés, soit en utilisant le nom de domaine ou soit en utilisant un groupe d’URL en fonction du préfixe.

Google Search Console - Vérifier le propriété

La propriété de domaine (option 1) avec le nom de domaine permet d’englober tous les sous-domaines et tous les protocoles ce qui permet de capturer l’intégralité des données du site internet. Ainsi, il sera possible de récupérer les données des différents protocoles, domaines et sous-domaines :

  • avec les www et sans les www
  • avec les m et sans les m (version mobile)
  • avec HTTPS et avec HTTP
  • avec les sous-domaines

La propriété avec préfixe d’URL (option 2) permet de restreindre l’accès à un protocole (avec HTTPS ou avec HTTP) ou permet de restreindre l’accès à un préfixe du nom de domaine. Ainsi, il sera possible de capturer les données uniquement d’un protocole ou d’un nom de domaine ou encore d’un sous-domaine :

  • Avec uniquement les HTTPS ou uniquement les HTTP
  • Avec uniquement les www ou sans les mettre
  • Avec uniquement les m ou sans les mettre
  • Avec uniquement le domaine, mais pas les sous-domaines
  • Avec uniquement le sous-domaine, mais pas le domaine principal
  • etc.
En règle générale, la propriété de domaine est le plus souvent utilisée, car elle englobe tout. L’autre est plus utilisée quand vous avez plusieurs sites internet avec des sous-domaines différents appartenant au même nom de domaine ou quand vous êtes sur une plate-forme de création de sites internet dont vous n’êtes pas le propriétaire du nom de domaine.

Pour finir, il vous est possible de gérer plusieurs propriétés avec le même compte utilisateur (sous réserve d’avoir les droits validés par l’administrateur de la propriété). Ainsi, il vous sera possible de basculer d’une propriété à une autre en utilisant le sélecteur de propriété.

Ajouter une propriété de site dans la Search Console

La Search Console à besoin de s’assurer que vous êtes bien le propriétaire du nom de domaine du site internet. Il est donc demandé de renseigner votre propriété pour pouvoir effectuer ce contrôle afin de passer au statut de propriétaire confirmé.

L’ajout d’une propriété de site est assez simple à réaliser et s’effectue en quelques minutes. Ci-dessous, je vous présente un tutoriel avec les deux options, l’option avec la propriété de domaine et l’autre option, la propriété avec préfixe d’URL.

Option 1 : valider la propriété de domaine

Avant de renseigner votre nom de domaine dans le champ texte, assurez-vous d’avoir accès à la zone DNS dans la configuration de votre nom de domaine chez votre fournisseur de nom de domaine (OVH, PlanetHoster, LWS, etc.).

Renseignez votre nom de domaine sur la fenêtre “Domaine” dans le champ de texte, puis cliquez sur le bouton “Continuer”. Nous prendrons comme exemple, le nom de domaine “exemple.com”.

Google Search Console propriété de domaine

Choisissez ensuite les instructions pour tous les fournisseurs, si vous n’êtes pas chez le registar GoDaddy.com. Sélectionnez ensuite le type d’enregistrement TXT ou CNAME pour la zone DNS. Cela n’a pas beaucoup d’importance, même si le TXT est plus simple. Il faudra juste respecter l’ajout d’entrée en fonction de votre choix.

Valider la propriété du domaine via l'enregistrement DNS

Pour un enregistrement de type TXT, vous devez ajouter une nouvelle entrée dans la zone DNS en enregistrant un seul champ, la valeur.

Zone DNS avec une entrée TXT

Pour un enregistrement de type CNAME, vous devez ajouter une nouvelle entrée dans la zone DNS en renseignant deux champs, le libellé et la cible.

Zone DNS avec une entrée CNAME

La propagation de nouvelles entrées DNS est en règle générale, assez rapide, toutefois il est possible que cela puisse durer jusqu’à 48h pour quelques fournisseurs de nom de domaine.

Option 2 : valider la propriété avec préfixe d’URL

Renseignez votre URL sur la fenêtre “Préfixe d’URL” dans le champ de texte, puis cliquez sur le bouton “Continuer”. Nous prendrons comme exemple, l’URL “https://www.exemple.com”.

Google Search Console- propriété de préfixe de l'URL
Cette fois-ci, la Search Console de Google vous propose 5 possibilités pour valider votre propriété, en important un fichier HTML, en ajoutant une balise Meta, en utilisant votre compte Google Analytics, en utilisant votre compte Google Tag Manager ou en ajoutant une nouvelle entrée dans la zone DNS.
Les 5 validations de propriété par préfixe de l'URL

Propriété avec préfixe d’URL : valider avec un fichier HTML

La Search Console vous propose de télécharger un fichier HTML pour l’uploader ensuite à la racine de votre site internet par FTP (répertoire principal du site internet). Une fois ce fichier déposé, cliquez sur le bouton valider pour vérifier que le fichier est bien détecté afin de passer votre statut en propriétaire confirmé.

Search Console méthode de validation par fichier HTML

Propriété avec préfixe d’URL : valider avec une balise HTML

La Search Console vous propose d’insérer une balise méta directement dans l’en-tête de votre site internet au niveau des balises head. Pour cela, il faudra éditer le fichier de votre site internet contenant l’en-tête de page pour y insérer la méta de Google.

Une fois la balise HTML ajoutée, passez au statut de propriétaire confirmé en cliquant sur le bouton valider afin que Google puisse vérifier que cette balise est bien présente sur votre site internet.

Search Console méthode de validation par balise HTML

Propriété avec préfixe d’URL : valider avec Google Analytics

Cette technique est très simple si vous utilisez Google Analytics et que vous avez déjà inséré sur votre site le script JavaScript (analytics.js ou gtag.js) nécessaire au bon fonctionnement de Google Analytics.

Si c’est le cas, cliquez ensuite sur le bouton valider pour vérifier que le code est déjà bien présent sur votre site internet cela activera le statut de propriétaire confirmé.

Search Console méthode de validation par Google Analytics

Propriété avec préfixe d’URL : valider avec Google Tag Manager

Pour réaliser une validation avec Google Tag Manager, vous devez utiliser un extrait de conteneur et avoir également le droit de publier ce conteneur Tag Manager.

Si c’est le cas, cliquez ensuite sur le bouton valider pour vérifier que le code est déjà bien présent sur votre site internet.

Search Console méthode de validation par Google Tag Manger

Propriété avec préfixe d’URL : valider en ajoutant une nouvelle entrée DNS

Cette méthode consiste à ajouter une nouvelle entrée DNS à votre nom de domaine chez votre fournisseur de nom de domaine (Registrar). Vérifiez que vous avez bien les accès pour gérer votre nom de domaine avant de commencer cette procédure.

Search Console méthode de validation par DNS

Dans un premier temps, vous devez renseigner votre nom de domaine dans le champ texte prévu à cet effet et cliquez ensuite sur le bouton continuer. Pour vous aider à bien comprendre, je vais utiliser le nom de domaine “exemple.com” comme exemple.

Optez ensuite pour les instructions pour tous les fournisseurs si votre nom de domaine n’est pas chez GoDady.com. Sélectionnez ensuite votre type d’enregistrement (TXT ou CNAME)
pour votre zone DNS.

Si vous optez pour un enregistrement de type TXT, il vous faut ajouter une nouvelle entrée dans la zone DNS en enregistrant un seul champ, la valeur.

Search Console zone DNS entrée TXT

Si vous optez pour un enregistrement de type CNAME, il vous faut ajouter une nouvelle entrée dans la zone DNS en renseignant deux champs, le libellé et la cible.

Search Console zone DNS entée CNAME

En termes de propagation, les nouvelles entrées DNS fraîchement ajoutées sont quasiment validées dans les minutes qui suivent, mais sachez que certains fournisseurs peuvent aller jusqu’à 48h pour appliquer les changements.

Cas particuliers des plates-formes d’hébergement de sites web (Wix / Weebly / Shopify / etc.)

Le fait d’utiliser une plate-forme d’hébergement de site avec un site internet près conçu peut vous limiter dans vos actions de validation de propriété. Pour cela, il faut vous rapprocher de cette plate-forme pour connaître les possibilités qui s’offrent à vous. Ci-dessous quelques liens de solutions pour différents sites web près conçues :

Pour certaines plates-formes, c’est la méthode de la balise méta qui est le plus souvent employée.

Durée de validité d’une validation d’une propriété

Une propriété de site restera valide tant que les actions qui ont été mises en place restent actives. Google utilise un “user-agent” pour vérifier que la validation de votre propriété est toujours conforme.

Une désactivation de validation de propriété enlèvera l’accès aux propriétaires confirmés et rendra la propriété de la Search Console inaccessible aux utilisateurs.

Retour sur les données collectées

Les données collectées apparaîtront d’ici quelques jours dans le cadre où votre propriété est bien active.

Néanmoins, il est possible que vous n’ayez pas toutes les données, car un nombre de pages web insuffisant sur votre site internet peut empêcher l’analyse des données capturées pour vous restituer des résultats pertinents.

Après la validation de la propriété

La validation de votre propriété vous ouvre l’accès aux outils de la Google Search Console. Dans un premier temps, focalisez-vous sur l’ajout d’un sitemap afin que les Googlebots puissent indexer ou réindexer plus facilement votre site internet.

Par la suite, analyser les performances de vos pages web vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur votre référencement naturel.

Plus le temps passe et plus vous allez collecter de nouvelles données qui vous permettront d’affiner votre analyse et vous permettront d’établir de nouvelles stratégies pour votre site internet.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!