Web entrepreneur – développez votre activité

Comment écrire du contenu optimisé pour le SEO
Auteur : Léa Martin
Date : 7 novembre 2022

Écrire du contenu optimisé SEO en rédaction web

Savoir comment écrire du contenu optimisé pour le SEO vous aidera à mieux vous positionner sur les requêtes dans les moteurs de recherche.

Publier régulièrement ne suffira pas à rendre visible votre site internet si vous n’avez pas optimisé votre contenu pour le référencement naturel.

Alors que d’autres sont sur le podium dans les SERP (Search Engine Result Page) et n’ont pas besoin de forcer pour obtenir du trafic internet, vous vous épuisez à essayer de faire décoller votre contenu sur les réseaux sociaux pour obtenir seulement quelques visites. Vous essayez péniblement d’obtenir du trafic web par tous les moyens, mais rien ne marche réellement. C’est la cata !

Tout comme vous, de nombreux sites internet cherchent à obtenir la première place sur Google pour générer plus de trafic vers son site grâce à la rédaction de contenu. La concurrence est souvent rude, il faut donc avoir les bonnes armes en main pour bien se positionner sur les bonnes requêtes des internautes. Sans ça, vous êtes fichu !

Alors, savoir comment rédiger du contenu optimisé pour le SEO ne s’improvise pas et passe forcément par une bonne méthodologie. Que ce soit pour un article, une page web, une page de catégorie, une fiche produit, je vous propose d’apprendre cette méthodologie de rédaction web afin de vous perfectionner en SEO et vous propose de rendre cette fois-ci, un contenu optimisé pour le référencement naturel.

Qu’est-ce qu’un contenu optimisé pour le SEO – Définition

Un contenu optimisé pour le SEO est un ensemble de textes, de visuels et de balises HTML optimisés visant à mieux se positionner sur les requêtes des internautes dans les moteurs de recherche.

Au-delà du positionnement et de la rédaction SEO, ce contenu cherche à satisfaire l’expérience de l’utilisateur en apportant des réponses concrètes par rapport à la recherche d’informations qu’il a formulé par sa requête.

Expérience utilisateur en rédaction de contenu

Combien de mots faut-il pour optimiser mes contenus en ligne

Aujourd’hui le SEO est devenu tellement concurrentiel qu’il n’est plus possible d’écrire quelques lignes pour référencer une page sur un site internet. Le nombre de mots en fonction du type de contenu est en perpétuelle évolution.

Il est assez difficile de quantifier le nombre exact de mots qu’il faut pour qu’une page soit optimale. Toutefois, en renseignant une requête dans le moteur de recherche Google puis en comptabilisant les mots sur les 5 à 6 premières pages pour chaque page web, vous devriez obtenir une bonne moyenne qui vous servira de référence.

À titre indicatif, voici le nombre de mots minimum en fonction des différents types de rédaction web :
  • plus de 1200 mots pour un article, mais ce chiffre peut atteindre les plus de 3000 mots sur certaines requêtes.
  • plus de 800 mots pour une page web (page d’accueil, page à propos, etc.)
  • plus de 600 mots pour une page de catégorie
  • plus de 300 mots pour une fiche produit

Comment bien définir les balises SEO et le titre principal

Dans cet article je ne vais pas m’attarder sur comment rédiger un titre efficace avec les mots-clés appropriés puisque ce n’est pas le sujet et que je considère que vous avez fait le travail en amont. Ainsi, vous devez déjà savoir capter la bonne audience en choisissant vos mots-clés.

Une fois le mot-clé principal sélectionné par rapport à votre contenu, il faudra placer celui-ci en début de chaîne de caractères dans votre balise title. À cela, vous pouvez également ajouter un mot-clé secondaire qui viendra renforcer le premier. Enfin, la chaîne de caractères dans votre balise title ne devra pas dépasser les 65 caractères afin de ne pas risquer de la voir tronquée dans les résultats du moteur de recherche.

En ce qui concerne la balise méta description, elle est présente dans les pages des résultats de recherche pour inciter l’internaute au clic. Cet extrait de 160 caractères maximum permet à la fois de résumer la page de façon pertinente et de donner à l’internaute l’envie d’en savoir plus.

Savoir faire une veille concurrentielle pour trouver des failles

La première chose à faire quand vous souhaitez écrire du contenu optimisé pour le SEO, c’est d’aller voir le contenu de vos concurrents sur la requête que vous avez choisie.

Recherche de contenu sur Google

Je vois beaucoup de rédacteurs web se définir comme expert en SEO ou rédacteur SEO alors qu’il ne font pas cette analyse. Pourtant c’est la base pour pouvoir se positionner correctement dans les moteurs de recherche et être bien visible sur la toile ! Il faut s’appuyer sur les erreurs de ces concurrents.

Dans un premier temps, il faut analyser le volume de mots dans les différentes pages web. Cela vous permettra d’estimer le nombre de mots qu’il vous faut avant de rendre votre texte SEO.

Profitez de cette recherche pour commencer à regarder dans les différentes pages web le champ sémantique qui gravite autour de vos mots-clés. Cette technique vous permet d’obtenir une liste de mots à inclure dans votre contenu lors de la rédaction.

Analysez par la suite le contenu de vos concurrents, certains blogueurs font des hors-sujet et partent dans des explications qui n’ont plus rien à voir avec le sujet principal (balise title et H1) de la page web. Cet écart est à exploiter en ne reproduisant pas la même erreur.

Vous allez aussi remarquer que certains rédacteurs web n’ont pas traité le sujet dans son intégralité ce qui est une grave erreur ! Car, ils vous déroulent le tapis rouge pour faire mieux qu’eux et rédiger un contenu SEO complet.

En examinant les pages, vous allez également vous rendre compte que certains auteurs ont traité une partie alors que d’autres ont traité une autre partie du sujet. Faites-vous une synthèse de toutes les parties à traiter. Exploitez ensuite cette nouvelle faille de rédaction web pour proposer un contenu optimisé et ainsi, mieux vous positionner dans les moteurs de recherche.

Toutes ces consignes vous démontrent bien qu’il est encore possible de se positionner dans le top 3 des recherches si vous produisez un contenu optimisé pour le SEO.

Comment mieux structurer son contenu en rédaction web

Bien construire son plan dès le départ permet de partir sur de bonnes bases en rédaction de contenu. Je vous conseille de bien concevoir la structure du contenu avant de vous lancer dans la rédaction de vos paragraphes. Ainsi vous aurez une vision générale qui vous aidera à rédiger du contenu optimisé SEO plus rapidement.

Savoir hiérarchiser son contenu

Votre plan doit être composé de parties et de sous parties pour découper votre contenu et avoir un texte plus harmonieux pour vos lecteurs. Souvent, le lecteur va d’abord consulter les balises titres et sous-titres (Hn). Ainsi, il va s’assurer de bien trouver l’information qu’il cherche avant de s’engager dans la lecture de votre contenu.

D’ordre général, vous devez construire vos titres et vos sous-titres en vous appuyant sur les requêtes les plus recherchées pour obtenir plus de chance de faire ressortir votre page dans les résultats. De plus, il faudra bien hiérarchiser vos idées pour que l’on puisse comprendre facilement la structure de votre plan rédactionnel.

Pour la balise H1, elle peut être identique à la balise title, mais elle peut également venir en complément de la balise title. En conservant toujours votre mot-clé principal, vous pouvez aborder votre titre d’une manière différente.
La balise H2 va permettre de segmenter votre contenu en sous-parties pour une meilleure lecture et une meilleure compréhension du texte. Elles vont aider votre lecteur à mieux comprendre le cheminement du contenu.

La balise H3 va permettre de rentrer plus dans le détail par rapport à la balise H2. Ainsi elle permet d’approfondir le sujet ou une partie du sujet d’un niveau supérieur.

Vous pouvez également utiliser les balises H4 et H5 dans vos textes, mais personnellement je ne les utilise pas pour ne pas risquer de donner moins de poids ou moins de valeur au texte par rapport au reste de mon contenu.

Enfin, il sera préférable d’utiliser l’infinitif dans vos balises titres et sous-titres et de les formuler sous forme de questions, car c’est souvent ce qui est le plus utilisé pour les recherches associées notamment pour le SEO vocal.

De plus, vous avez certainement remarqué que la ponctuation n’est pas présente dans les balises titres (Hn), car, il vaut mieux éviter d’en mettre.

Avoir un texte pertinent et facile à lire

Un contenu s’articule généralement en trois parties, l’introduction, le développement et la conclusion. Ces parties doivent être constituées de phrases suffisamment courtes pour faciliter la compréhension du message que vous souhaitez faire passer. Vous devez penser également à aérer vos textes avec des paragraphes n’excédant pas les 3 à 4 phrases avant d’en changer.

L’introduction se compose de plusieurs paragraphes. Elle permet d’introduire brièvement votre sujet pour donner l’envie à l’internaute d’en savoir plus. Elle permet d’énoncer toutes les problématiques que les internautes peuvent rencontrer. Ainsi, vous retenez votre lecteur en lui indiquant que vous avez bien compris sa problématique et qu’il est sur la bonne page web. L’introduction permet également d’indiquer à vos lecteurs que vous avez les solutions et que vous pouvez aider les internautes qui vont lire cette page.

Le développement va vous permettre de détailler les solutions et les informations que vous pouvez transmettre à vos visiteurs. Soyez précis dans les réponses que vous apportez et rendez votre texte accessible à tous. Vous pouvez également argumenter vos propos avec des exemples pour renforcer le message que vous souhaitez faire passer.

La conclusion doit vous permettre d’être transparent et honnête avec votre lecteur, car il faudra peut-être du temps, il faudra peut-être réaliser des efforts, il faudra peut-être investir, etc. pour obtenir un résultat par rapport aux solutions que vous proposez.

Enfin, n’oubliez pas d’ajouter un “call to action” (appels à l’action) dans votre conclusion en proposant à votre visiteur de réaliser quelque chose pour vous.

Ajoutez des listes et des puces

L’ajout des listes et des puces dans votre contenu est un moyen pour vos visiteurs de trouver des éléments pertinents rapidement. Allégez vos textes avec des listes et facilitez la mémorisation des informations que vous communiquez. En un mot, soyez bref !

Mettre en gras les termes importants

La mise en gras de certains mots ou groupes de mots a une influence sur le référencement naturel uniquement si cela est fait avec modération. Ainsi, les mots en gras ou les phrases en gras vont permettre d’appuyer votre mot-clé principal et aider à la compréhension du texte.

Les astuces pour savoir comment rédiger du contenu optimisé pour le SEO

Faciliter la détection du mot-clé principal

Pour bien amorcer votre contenu, je vous conseille de placer votre mot-clé principal au début de votre premier paragraphe. C’est un moyen d’aider les robots qui vont crawler votre page web à détecter plus facilement votre mot-clé principal.

Proposer un contenu unique

Que vous rédigiez pour vous ou pour un client, il est important de ne pas recopier des éléments de texte provenant d’autres sites internet. Google fait la chasse au duplicate content (contenu dupliqué) et pénalise les sites internet qui utilisent cette méthode.

Pour les fiches produits, je vois de nombreux sites de e-commerce dupliquer la description produite du fournisseur, ce qui n’est pas bon en termes de référencement, car cela s’apparente fortement à du duplicate content. De plus, si un autre vendeur e-commerce réalise la même opération, la duplication de contenu se propage de plus de plus.

Exploiter le champ sémantique et la densité de mots

Le champ sémantique correspond à tous les termes qui orbitent autour de vos mots-clés. Ces mots et ces expressions vont permettre de renforcer la place de votre mot-clé principal dans votre contenu rédactionnel. Cela permet aussi d’enrichir votre texte avec des mots plus pertinents à forte valeur ajoutée.

Beaucoup de blogueurs, de professionnels du web parlent de la densité des mots-clés dans les textes en SEO. Sachez que Google a démenti ce sujet en indiquant que la densité du mot-clé n’était pas prise en compte par les algorithmes de Google. Il est donc inutile de surcharger votre contenu avec une répétition du mot-clé à l’excès !

Relire son contenu SEO avant de le rendre et le publier

La relecture est importante avant la publication d’un contenu pour éliminer les fautes d’orthographe, les fautes de grammaire et les fautes de syntaxe. Se relire plusieurs fois en s’appuyant sur des logiciels de correction doit vous permettre de rendre un contenu publiable en offrant ainsi, un contenu plus harmonieux à lire en favorisant au maximum l’expérience utilisateur.

Continuer à se perfectionner en rédaction web SEO

Même si d’autres sites internet en parlent, cet article est orienté sur la rédaction. Je n’évoquerai donc pas comment augmenter la visibilité de son site grâce aux images.

Écrire du contenu optimisé pour le SEO en rédaction web n’est pas si simple, car il y a de nombreux paramètres à prendre en compte ce qui rend l’exercice difficile ! Il est donc important de se former pour perfectionner son style d’écriture, son référencement naturel et ainsi obtenir une bonne ligne éditoriale.
De plus, écrire plus de 1000 mots en rédaction SEO vous demandera beaucoup plus d’efforts et de recherches pour élaborer une bonne stratégie de positionnement.
Finalement, il m’arrive de passer plusieurs heures sur un texte pour pouvoir espérer prendre la première place au fil du temps sur la requête que je convoite. L’approche va être plus ou moins difficile en fonction de la qualité rédactionnelle de ceux qui se sont déjà positionnés sur cette requête internet.

Il n’y a pas de surprise ! Il n’y a pas de mystères ! C’est celui qui proposera le contenu le plus complet et le plus pertinent qui obtiendra le plus de chances de voir son contenu en première position.

Pour conclure, le choix de votre mot-clé principal sera primordial, mais le choix du rédacteur web le sera tout autant !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!