Web entrepreneur – développez votre activité

Les facteurs SEO pour référencer une page web
Date : MAJ le 05/12/2022

Référencer sa page web en priorisant les facteurs SEO les plus importants

Avec plus de 200 facteurs SEO de pondération pour référencer une page web, le rédacteur SEO doit forcément sélectionner les facteurs performants pour optimiser rapidement son contenu.

Connaître les éléments qui ont le plus de poids dans une page web permet d’envoyer les bons signaux aux algorithmes des moteurs de recherche. Cela vous évite de perdre votre temps sur les facteurs qui ont bien moins d’influence.

Mettez dès maintenant toutes les chances de votre côté pour mieux vous positionner dans les pages des résultats de recherche.

Le contenu : proposer un contenu utile

Pour qu’une page internet soit bien référencée, il faut dans un premier temps que le contenu proposé soit utile pour l’internaute. Peu importe le contenu publié, l’internaute doit forcément trouver l’information qu’il est venu chercher sur la page web.

Plus le contenu proposé est pertinent et plus la page web aura des chances de bien se positionner dans les SERP (Search Engine Result Page). Le rédacteur SEO doit penser à rédiger du contenu à la fois pour le moteur de recherche et pour l’internaute.

Les mots clés : faire le bon choix pour se positionner

Pour être visible sur la toile du web, il faut bien savoir choisir ses mots clés, ces expressions. Savoir déterminer les capacités d’un site internet à pouvoir se positionner sur cette requête en fonction de la concurrence est capital.

Vous positionner sur une requête qui ne génère pas de trafic internet vous fera publier une page web pour rien. À l’inverse, se positionner sur une requête très concurrentielle ne vous permettra pas forcément d’être bien classé pour donner de la visibilité à cette page web.

La balise title : bien choisir ses mots

Pourtant invisible dans une page web, la balise title est un élément fondamental pour le référencement naturel.

La balise title intègre dans son contenu le mot clé ou la longue traîne permettant ainsi de se positionner sur les requêtes des internautes dans les moteurs de recherche.

La balise title sert également à promouvoir sa page web. Par ces quelques mots, le rédacteur SEO doit proposer un titre pertinent pour conforter l’intention de l’internaute.Ainsi, il ira voir cette page web plutôt qu’une autre.

Le nombre de mots : un minimum de mots dans une page web

En plus de la pertinence du contenu, les moteurs de recherche ont tendance à privilégier les textes plus longs. Inutile d’espérer pouvoir positionner un article de blog avec seulement 500 mots sur une requête très concurrentielle.

Les moteurs de recherche considèrent maintenant qu’il faut une quantité suffisante de mots dans un texte pour que ce contenu soit pertinent. Le rédacteur web SEO devra bien étayer ses sous parties de contenu afin de traiter le sujet qu’il a choisi dans son intégralité.

Il est bien sûr inutile de rédiger des phrases à rallonges, car les algorithmes de Google savent très bien les détecter et vous classeront dans les contenus moins pertinents.

Les balises Hn : bien les rédiger

Google s’intéresse de plus en plus au contenu des titres et des sous-titres de la page web. Il est intéressant d’intégrer dans ces titres et ces sous-titres des requêtes d’internautes potentiels.

Depuis quelque temps, Google est en mesure de modifier le contenu de la balise title en fonction de la requête de l’internaute si celle-ci est estimée plus pertinente que celle d’origine.

Un contenu sémantique : optimiser les champs

Le contenu sémantique se compose des champs sémantiques et du champ lexical.

Les champs sémantiques permettent de donner plus de sens à son contenu par rapport au contexte. Tandis que le champ lexical permet d’enrichir le contenu avec un vocabulaire structuré.

Les liens internes : faire les bonnes connexions

Réaliser un maillage interne d’un site internet consiste à créer des connexions entre les pages web à l’aide de liens hypertextes.

Bien positionnés dans la page, ils peuvent donner plus de poids à vos pages internet. De plus, ces liens permettent de faciliter la navigation des internautes sur le site internet.

Les liens externes : liens entrants sur la page web

Facteur externe à la page web, les liens externes aussi appelés backlinks, ont encore une pondération importante dans le classement des moteurs de recherche même si Google cherche à réduire fortement l’impact de ces backlinks sur les pages web. Beaucoup trop de liens sont encore artificiels.

Seuls les liens pertinents provenant de sites internet ayant une forte autorité sur la même thématique pourront influencer le positionnement dans les moteurs de recherche.

Les images : vecteurs de trafic web

Les images sont trop souvent négligées par les internautes, pourtant il s’agit bien d’une porte d’entrée supplémentaire sur les pages des résultats de recherche des images.

Choisir l’image en totale adéquation avec le contenu de la page web, renseigner la balise alt et nommer correctement celle-ci peut amener un trafic supplémentaire au site internet.

Les partages : depuis réseaux sociaux

Facteur externe à la page web, le partage du contenu sur les réseaux sociaux est un indicateur de viralité pour les moteurs de recherche. Plus la page web est partagée et plus le moteur de recherche considérera que cette page web à de l’intérêt pour les internautes.

Attention, je parle bien ici de partage naturel et non de partage artificiel, car comme pour les backlinks, les algorithmes sont en mesure de faire la différence.

Un bon positionnement de la page web

Maintenant que vous savez exactement ce qu’il faut travailler en priorité sur une page web, il est plus facile pour vous de consacrer vos efforts sur les facteurs clés d’une page web.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!