BeIn

Combien d’articles faut-il pour avoir du trafic sur son site ?

Rédiger des articles pour avoir du trafic sur son site internet ou son blog est une étape essentielle pour développer son activité sur le web. Sans contenu, il sera très difficile d’améliorer son référencement naturel (SEO) et il sera d’autant plus difficile d’obtenir un trafic qualifié sur une thématique visée.

Alors, combien d’articles faut-il pour avoir du trafic sur son site ? Cette question fait l’objet de nombreuses recherches sur Google, car il est normal de savoir pourquoi le trafic ne décolle pas et combien de publications faut-il mettre en ligne pour commencer à voir le nombre de visites augmenter.

Comprendre les attentes de Google

Comprendre le fonctionnement de Google dans les grandes lignes permet déjà d’avoir un début de réponse à la question du nombre d’articles à publier sur un site internet pour avoir du trafic.

Il ne faut pas oublier que Google est avant tout une entreprise en concurrence avec d’autres moteurs de recherche. Satisfaire les demandes de ses clients, qui sont ni plus ni moins les internautes, est une priorité pour ce géant du web. Il est donc tout à fait normal que le moteur de recherche propose des résultats de qualité et des résultats qui sont pertinents par rapport à la requête renseignée par l’internaute.

Ainsi, Google va suggérer en priorité des sites internet stables dans le temps et répondant au mieux aux problématiques des internautes. Il est donc facile d’en déduire que le référencement naturel prend du temps ! Les jeunes sites internet et les pages web récentes auront beaucoup plus de mal à se positionner à moins de proposer un contenu irréprochable à forte valeur ajoutée ou à moins de cibler une niche non concurrentielle recherchée par les internautes.

Il faut donc se faire une raison, le référencement naturel ce n’est pas de l’instantané !

Pourquoi certains sites web ont peu d’articles et beaucoup de trafic ?

Certains sites web ont peu d’articles et beaucoup de trafic, mais comment font-ils ? Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation.

Une qualité rédactionnelle irréprochable des textes et une optimisation maximale des articles pour le SEO avec une sélection de mots-clés permettant de bien se positionner. Cette situation cherchant à viser les premières places, demande une parfaite maîtrise du référencement naturel.

Une niche encore disponible. Cela reste très rare à ce jour, mais se positionner sur une thématique qui n’est pas convoitée par la concurrence peut générer beaucoup de trafic. Mais faut-il encore trouver la niche que les internautes recherchent ! La cigarette électronique (maintenant saturée) est un bon exemple de niche récente avec de nouveaux produits sur le marché français.

Un trafic venant d’autres sources comme les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, etc. Ces sites internet peuvent drainer beaucoup de trafic, mais souvent de façon éphémère sur une courte durée. Plus une page est fréquentée, meilleur en sera son positionnement.

Des liens externes (netlinking) efficaces. Certains backlinks (liens externes) en provenance d’autres sites internet peuvent amener beaucoup de visiteurs. De plus, le fait d’obtenir des liens externes favorisent le positionnement de la page dans les moteurs de recherche.

Analyser sa cible avant de rédiger des articles pour générer un trafic qualifié

Rédiger un contenu inadapté ne permettra pas de générer l’audience désirée et augmentera fatalement le taux de rebond de la page internet. Avant de se lancer dans la rédaction web d’articles pour générer du trafic, réaliser un ciblage stratégique est l’une des clés qui permettra de générer un trafic qualifié. Il est donc indispensable de prendre le temps de déterminer exactement à qui s’adresse le blog ou le site internet ? Et à qui s’adresse le contenu rédigé dans les articles ?

Connaître son offre, ses services, ses produits est essentiel dans une stratégie de communication pour connaître la segmentation de sa clientèle. Il faut donc bien analyser ce que l’on propose pour connaître, mais aussi comprendre exactement à qui cela s’adresse.

Récolter les données sur les visiteurs, c’est en savoir plus sur leurs comportements. En effet, identifier les pages les plus consultées, leurs cheminements dans le site internet ainsi que le temps de visite permettra de définir ce qui plait aux internautes.

Réaliser une segmentation pour identifier les critères socio-démographiques (le sexe, l’âge, la localisation, etc.), les critères psychologiques (les centres d’intérêt, le style de vie, etc.) et les critères comportementaux (style de consommation, comportement d’achat, etc.). Ces critères permettent de se faire une idée de la personne qui consulte les articles.

Toutes ces données permettent d’identifier les problématiques et les besoins du public visé afin de proposer un contenu adapté aux attentes de celui-ci. À cela, il faut s’assurer que les sujets choisis pour la rédaction de contenu font bien l’objet d’une recherche des internautes, car il est inutile de créer du contenu qui ne sera pas consulté ! Enfin, il est important d’appliquer un ton rédactionnel adéquat pour le lecteur qui consultera l’article.

Comment diriger le trafic vers son site web ?

Obtenir de nouvelles sources de trafic peut sembler difficile ! Pour attirer du trafic vers son site web et ses articles, il y a différentes solutions pour pallier ce problème.

  • Il faut savoir proposer un contenu de qualité, car les visiteurs ne se rendent pas sur un site internet parce qu’il est beau, mais parce qu’il recherche des informations pertinentes liées à leurs problématiques. Créer de la valeur ajoutée avec ses textes amènera forcément du trafic.
  • Actualiser le contenu des articles déjà publiés dans le but de le compléter et de l’enrichir apportera forcément de la fraîcheur au site internet. Un contenu mis à jour sera automatiquement réévalué par les moteurs de recherche.
  • Grâce à une bonne optimisation du référencement naturel (SEO), la page pourra obtenir un meilleur positionnement sur la requête ou la longue traîne visée.
  • Réaliser des liens internes entre ses pages permet de conserver son visiteur pour le diriger vers d’autres pages du site internet pouvant l’intéresser.
  • Mettre en place le netlinking afin d’obtenir des liens externes vers son site internet permet d’améliorer le positionnement dans les SERP de Google et permet d’augmenter le nombre de visiteurs sur le site internet.
  • Permettre à son site internet d’être compatible avec les tablettes et les mobiles en le rendant responsive est un bon moyen pour rendre accessible son site à certaines tranches de visiteurs.
  • Communiquer sur les médias sociaux est un moyen supplémentaire de faire connaître son site internet et ses articles. Être présent sur plusieurs réseaux sociaux offrira la possibilité de toucher une communauté différente.
  • Réaliser des campagnes marketing comme par exemple une newsletter de manière régulière permet de fidéliser un public déjà acquis précédemment. C’est aussi un moyen supplémentaire d’informer le public de la diffusion de nouveaux contenus.

Publier plus pour avoir plus de trafic ?

Publier augmente les chances de bien se positionner sur le web, mais cela ne garantit pas le fait d’avoir plus de trafic si le contenu n’est pas assez pertinent ou si la requête est trop concurrentielle.

Ce n’est pas la quantité qui compte, mais bel et bien la qualité des articles qui sont publiés. Il est donc préférable d’avoir 1 article en tête dans les résultats de recherche de Google, plutôt que 10 articles positionnés dans les pages secondaires des SERP de Google.

Faut-il publier plus d’articles pour avoir plus de trafic ? La réponse est “oui”, mais il est préférable de comprendre la phrase dans ce sens : “Publier plus d’articles de qualité pour avoir plus de trafic”.

Finalement, il n’y a pas de miracle ! Ce n’est que la qualité des articles et le fait de pouvoir apporter des réponses pertinentes aux internautes qui génèrent le trafic. La quantité ne vient qu’au second plan, car elle vise surtout à démultiplier sa visibilité dans les moteurs de recherche.

À quelle fréquence faut-il publier des articles de blog ?

Trouver un bon rythme de publication n’est pas des plus évident, car il faut prendre en compte plusieurs paramètres. Ces paramètres vont permettre d’estimer la fréquence de publication :

  • En fonction de la thématique du blog ou du site internet. Trouver un nouveau sujet d’article porteur de trafic demandera plus ou moins de temps.
  • En fonction de la manière de traiter le sujet. Rédiger un article de plus de 1000 mots proposant un contenu intéressant demandera certainement plus de temps à se documenter et à traiter le sujet dans son intégralité. À moins de passer par les services d’un rédacteur web.
  • En fonction des objectifs. L’investissement du temps passé entre un blog professionnel et un blog de loisir sera totalement différent.
  • En fonction de l’âge du blog. Un nouveau blog demandera d’avoir un rythme beaucoup plus soutenu afin d’avoir suffisamment de contenu pour intéresser les visiteurs.
  • En fonction du temps à consacrer. Il est évident que passer 7 heures par jour à travailler sur un site internet n’aura pas les mêmes effets que celui qui ne passe qu’une heure par semaine.

Pour finir sur la fréquence de publication, il faut savoir que Google scrute régulièrement la fraîcheur du contenu d’un site. Le moteur de recherche sera donc plus sensible aux nouveaux articles, aux contenus actualisés, etc.

Faire vivre un blog, un site internet demande de l’investissement et de la régularité, même s’il n’y a pas de réponse écrite, 3 à 4 articles par semaine permettent d’alimenter le blog et permet également de faire progresser le référencement naturel de celui-ci.

Faut-il publier des articles invités sur son site ?

Publier du contenu intéressant pour ses lecteurs peut vite devenir compliqué ! Le temps manque pour suivre une cadence soutenue et trouver de nouveaux sujets de rédaction devient difficile par rapport à la thématique choisie. Alors faut-il publier des articles de blogueurs invités (Guest Bloggers) sur son site internet ?

Faire appel à un rédacteur web donne la possibilité de maîtriser parfaitement le contenu souhaité sur le site internet autant sur le ton éditorial, que sur le choix des mots-clés pour l’optimisation du SEO. Or, avoir des articles rédigés par des pigistes professionnels proposant du contenu de qualité a forcément un coût !

Passer par le guest blogging est un moyen de faire contribuer d’autres blogueurs experts dans une thématique proche de la sienne. Mais attention ! De nombreux blogueurs cherchent avant tout à générer du trafic et améliorer le positionnement de leurs pages web en mettant en place de nouveaux backlinks qui pointent vers leurs sites internet au détriment d’un contenu de qualité.

Une fois trouvés les blogueurs invités, il faudra définir les conditions de publication d’un article invité :

  • La validation du titre de l’article à rédiger.
  • Le nombre de mots minimum que doit contenir un article.
  • L’authenticité des textes (contenu unique et exclusif).
  • Les mots-clés à utiliser ainsi que le nombre de répétitions dans le contenu.
  • Le ton rédactionnel utilisé lors de la rédaction.
  • Les mots à exclure dans l’article.
  • Le nombre de liens externes par page qui pointent vers le site internet du rédacteur invité ainsi que les conditions de ces liens.
  • Le nombre de liens externes qui pointent vers l’article rédigé ainsi que les conditions de ces liens.
  • L’ajout d’illustration du contenu (image, vidéo, audio …) et la validation de ce type de document.
  • Le droit de modifier le contenu afin de l’adapter au mieux à l’esprit de son blog.
  • Les motifs de refus de publication.

Il est important de bien cadrer les limites des articles invités afin de ne pas se retrouver à publier un contenu non désiré sur son site internet. Établir des partenariats avec d’autres blogueurs permet de soulager cette contrainte de cadence de rédaction. Toutefois, il faut rester vigilant par rapport à une suroptimisation du SEO lié aux liens externes, au risque de s’en mordre les doigts en prenant des pénalités par les algorithmes de Google.

Combien d’articles écrire pour avoir plus de trafic ?

Se poser une telle question est légitime, car il est bon de savoir combien d’articles et combien de temps il faut pour obtenir des résultats sur son site, des semaines ? Des mois ? Des années ? Avoir une réponse à cette question permet aussi d’éviter de se faire de fausses idées reçues. Cela permet également d’avoir une idée concrète entre la création d’un blog et les premiers résultats afin d’avoir une augmentation du trafic web sur le site. Répondre à cette question reste donc assez difficile, mais nous allons tenter de donner une réponse claire.

Après la mise en ligne de son site internet et en respectant bien les consignes de rédaction et de SEO, il faudra compter en moyenne 4 à 5 mois avant de voir apparaître les premiers résultats et une augmentation significative du trafic web sera nettement visible au bout de 12 mois grâce au référencement naturel.

Obtenir un trafic organique demande de publier du contenu à une fréquence constante de son choix (quotidienne, hebdomadaire, etc.). Respecter un calendrier avec des dates de publication permet ainsi de renforcer sa crédibilité aux yeux des moteurs de recherche et de son audience. Une étude de HubSpot conseille de publier régulièrement des articles, 3 à 4 fois par semaine pour un petit blog et 4 à 5 fois par semaine pour un blog réputé.

Cela vous semble surhumain ? Pourtant ces chiffres communiqués sont bien le reflet de la réalité ! Espérer obtenir du trafic avec une dizaine d’articles est totalement illusoire, il faut publier au moins 100 articles pour obtenir une réelle courbe ascendante du trafic organique.

Générer du trafic demande de la patience et de la persévérance

Au final, il est possible d’avoir plus de 300 articles sur un blog et ne pas arriver à le faire décoller. Il faut bien comprendre que le nombre d’articles publiés importe peu même s’il en faut un certain nombre avant d’avoir du trafic. Ce qui compte réellement c’est d’avoir un contenu adapté et utile pour sa cible, une qualité rédactionnelle permettant de mettre toutes les chances de son côté dès le début et un référencement naturel optimal.

Enfin, publier régulièrement permet de montrer aux moteurs de recherche sa volonté d’être présent sur le web. Il ne faut pas oublier que les moteurs de recherche adorent la fraîcheur des contenus ! Alors, s’il est trop difficile de se lancer dans la rédaction de contenu, je vous conseille de passer la main à un rédacteur web qui pourra suivre le ton éditorial du blog ou du site internet.

Alors pour répondre concrètement à la question “Combien d’articles faut-il pour avoir du trafic sur son site ?” J’ai envie de répondre, un maximum ! Du moment que la qualité est au rendez-vous. Chaque article est une nouvelle porte d’entrée pour le blog ou pour le site web permettant d’amener de nouveaux visiteurs : “mais faut-il encore que la porte d’entrée soit positionnée devant la maison ! ”, être dans les pages secondaires des résultats de Google équivaut à rédiger du contenu qui ne générera pas de trafic. Alors ne faut-il pas prioriser la qualité à la quantité ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Exit mobile version