Le cocon sémantique est conçu de manière à répondre aux demandes des internautes par rapport à la thématique choisie. Savoir se positionner en fonction des besoins des internautes et savoir se positionner sur les requêtes les plus recherchées permet d’obtenir de bons résultats SEO.

Une analyse minutieuse du marché est donc indispensable pour bien choisir ses mots-clés SEO. Une erreur de stratégie de positionnement peut réduire considérablement les résultats attendus par le cocon sémantique.

Choisir sa thématique en fonction des internautes

Le cocon sémantique a pour objectif de drainer un maximum de visiteurs sur le site internet. Pour obtenir l’effet escompté, il faut que la thématique choisie réponde parfaitement aux besoins de l’internaute. C’est le principe de l’offre et la demande ! Hélas, la majorité des sites internet ont construit leur architecture par rapport à l’offre dans le but de vendre leurs biens et leurs services.

La méthode de Laurent Bourrelly consiste à modéliser une arborescence construite sur la demande du Buyer persona dans le but de répondre aux mieux aux attentes de celui-ci. Avant d’aller plus loin dans la réalisation d’un cocon sémantique, il faut bien s’assurer que le sujet choisi fasse l’objet d’une forte demande des internautes.

Cette requête principale ne doit pas être trop large afin de pouvoir couvrir l’intégralité de la thématique, ainsi elle évite également de ne répondre que partiellement aux besoins de l’internaute.

La requête principale ne doit pas être trop restrictive. Un sujet trop restreint pour un cocon sémantique ne permet pas la création de suffisamment de pages web. Il sera donc plus difficile de réaliser le maillage interne par la suite.

Le sujet adéquat pour un cocon sémantique est celui dont il va être possible de réaliser un travail de fond, un travail optimal. Voici un exemple de mots-clés “Acheter un smartphone” qui est une requête d’internautes ni trop large, ni trop restrictive.

Rechercher, classer et ordonner les besoins des internautes

Une fois la thématique principale trouvée, il faut ensuite identifier les sous-thèmes qui vont constituer le silo en prenant toujours en considération les besoins du buyer persona. L’objectif est d’avoir une conception axée sur l’internaute avec comme cible, le client idéal.

Cocon sémantique - Technique de silo

Cet exemple ci-dessous permet de voir comment se construit l’architecture d’un cocon sémantique sur la thématique choisie. Elle est classée et ordonnée suivant la technique de siloing. Ainsi tout est subdivisé en sous-catégories et ainsi de suite afin de balayer l’intégralité de la thématique.

Cocon sémantique - Système de silo

Savoir choisir ses mots-clés en fonction des requêtes

Une fois l’arborescence créée, il faut établir la sélection des mots-clés en analysant les requêtes utilisées par les internautes ayant un fort volume de recherche. Ce choix de mots-clés ne doit pas se faire au hasard ou en suivant son instinct. Il doit uniquement s’appuyer sur des analyses précises en fonction du volume de recherche des internautes et en fonction des probabilités de positionnement du site internet par rapport au mot-clé souhaité. Il existe plusieurs outils SEMRUSH, le plus connu ou encore YOODA.

En résumé sur le choix des mots clés du cocon sémantique

Le choix des mots-clés et de la thématique du cocon sémantique doit se faire par une analyse poussée pour se positionner sur des requêtes à forte valeur ajoutée. Ce système de silo axé sur la demande de l’internaute permet de positionner ses pages web par rapport à une intention de recherche plutôt que par rapport à l’offre que propose d’habitude le site internet. Et vous ? Seriez-vous prêt à mettre en place une telle stratégie ?

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments