Sélectionner une page
Bien choisir ses mots-clés pour créer l’architecture de son cocon sémantique est crucial pour votre stratégie de référencement naturel. Mais avant de commencer à rechercher vos mots-clés, il faudra vous assurer de savoir qu’est-ce que le cocon sémantique ? Ce qui évitera une incompréhension ou une mauvaise intégration sur votre site web.
Vous souhaitez en savoir plus sur la recherche de mots-clés ? Sur la recherche des termes qu’utilisent les internautes ? Vous avez besoin d’aide pour trouver le bon sujet de cocon sémantique ?
Dans cet article, je vais vous expliquer comment je sélectionne les mots-clés qui sont porteurs d’un trafic potentiellement intéressant. L’objectif est donc de récupérer les requêtes intéressantes en relation avec votre thématique dont sont susceptibles de rechercher les internautes. Allez c’est parti …
 

Comprendre l’architecture d’un cocon sémantique

À ce jour, un marché est régulé par l’offre et la demande. La majorité des sites internet ont construit leur architecture par rapport à l’offre. De ce fait, nous avons en règle générale des sites web se basant essentiellement sur l’offre. Les sites internet sont agencés de façon à mettre en valeur leurs biens et services. C’est ce que nous retrouvons la plus par du temps dans les menus des sites web.
La méthode de Laurent Bourrelly, consiste à modéliser une architecture construite sur la demande du buyer persona dans le but de répondre aux mieux aux attentes de celui-ci. En utilisant cette méthode, vous allez pouvoir vous placer sur les requêtes à fort volume de recherche puisque votre positionnement est en adéquation avec la demande. De ce fait, vous allez améliorer votre référencement SEO.

La thématique principale du cocon sémantique

Il est donc indispensable de trouver une requête à fort volume de recherche par les internautes, mais il est également très important de bien choisir le sujet de votre cocon sémantique. Nous allons maintenant voir pourquoi.

Impact d’une requête trop large pour le cocon sémantique

Si vous optez pour un sujet trop large pour votre cocon sémantique, vous aurez du mal à couvrir l’intégralité du sujet. De ce fait, vous ne répondez que partiellement au besoin des internautes et vous allez vous noyer dans la masse.
Prenons pour exemple le sujet des « smartphones », un sujet beaucoup trop vaste qui vous demanderait beaucoup trop d’articles à mon sens. Si vous êtes dans ce cas, découpez votre sujet de cocon sémantique en sous-sujet pour obtenir de nouvelles requêtes mieux proportionnées.

Impact d’une requête trop restrictive pour le cocon sémantique

Si vous optez pour un sujet trop restreint pour votre cocon sémantique, vous serez alors limité dans la création de pages, dans la création d’articles sur le sujet. Il vous sera difficile de créer un maillage interne permettant d’obtenir de bonnes performances.
Prenons pour exemple le sujet sur « l’achat d’un smartphone et les avantages du nouveau client ». C’est un sujet beaucoup trop restrictif ! Vous allez parler des avantages du nouveau client, et après ? Essayons de trouver le sujet qui se trouve au niveau supérieur pour le cocon sémantique.

Trouver le sujet adéquat pour le cocon sémantique

Le sujet adéquat pour le cocon sémantique est celui dont vous allez être en mesure de réaliser un travail de fond, un travail optimal.

Pour continuer sur notre exemple, la requête de cocon sémantique qui me semble adéquat est : « acheter un smartphone. » C’est une requête d’internautes qui n’est ni trop large, ni trop restrictive.

Hiérarchiser les univers, les familles, les besoins pour le cocon sémantique

Une fois la thématique principale trouvée pour votre cocon sémantique, il vous faudra identifier les sous thèmes en prenant toujours en considération le buyer persona. L’objectif étant d’avoir une conception centrée sur l’internaute avec comme cible, le client idéal.
Cet exemple ci-dessous vous permet de voir l’architecture du cocon sémantique sur la thématique que nous avons choisi. Elle est hiérarchisée en utilisant la technique de siloing. Par univers, puis par familles, puis par besoins. Comme vous pouvez le voir, tout est subdivisé en sous-catégorie.

figure 1 : Hiérarchiser les univers, les familles, les besoins pour le cocon sémantique

Acheter un smartphone
  • Avantages du nouveau client
  • Renouvellement chez l’opérateur
  • Envie de changer de smartphone
Avoir un smartphone plus performant
  • Pour passer en 5G
  • Pour installer plus d’applications
  • Pour faire de belles photos
Contracter une assurance pour smartphone
  • Assurance contre le vol
  • Assurance contre la casse
  • Assurance contre la perte

figure 2 : Cocon sémantique – Technique de siloing

La recherche des mots-clés, des requêtes à fort volume de recherche pour le cocon sémantique

Une fois que vous avez votre arborescence, de créer, il faudra renseigner les mots-clés, les requêtes à fort volume de trafic à côté des univers, des familles, des besoins.

Pour conclure sur les mot-clés

Cet article vous permet de voir à quel point il est important de respecter étape par étape le processus de sélection de mots-clés pour créer son cocon sémantique. De plus, il est intéressant de constaté que la structure du cocon sémantique est axée sur la demande et donc sur le buyer persona.
Dans le prochain article sur le cocon sémantique, nous verrons comment modéliser une Mind Map afin d’avoir une meilleure vision d’ensemble :

Découvrez maintenant les autres articles du dossier sur le cocon sémantique :

Vous avez aimé cet article ? Faites-le-nous savoir en le diffusant autour de vous et en le partageant sur les réseaux sociaux !

Envoi
User Review
4 (1 vote)